Pour la 1ere fois, les Robots Roulages intelligents à Mbandaka et Boende, une innovation technologique financée par Guy Loando, via sa Fondation Widal

La Fab Lab Women’s Technology, lieu de fabrique des robots roulages intelligents, située dans la commune de Ndjili et que dirige l’ingénieure Thérèse Izay Kirongozi, a reçu la visite du Ministre d’État en charge de l’Aménagement du territoire Guy Loando Mboyo qui est aussi le président de la Fondation Widal. Le but de la visite était d’encourager les jeunes et la technologie locale.

 

À cette occasion, le Ministre a également fait savoir que la circulation routière dans les villes de Mbandaka et Boende situées dans la province de l’Équateur, sera désormais régulée par les robots roulages de la société Women’s Technology qui le fait déjà dans plusieurs carrefours de la capitale Kinshasa et d’autres villes de la RDC.

L’illustre visiteur a passé une commande de deux robots roulages intelligents auprès de Women’s Technology, pour réguler la circulation routière dans les villes de Mbandaka et Boende.

Thérèse Izay Kirongozi, a remercié son hôte de marque pour cette visite qu’elle considère comme un encouragement :

‹‹ Excellence, monsieur le ministre d’Etat, mon équipe et moi, nous vous remercions de l’honneur que vous nous faites en venant visiter l’atelier de “Women’s Technology”, à travers votre fondation Widal. Votre achat d deux robots roulages intelligents pour la population de Mbandaka et Boende, est un encouragement pour nous ››, a dit Thérèse Kirongozi.

Cette dernière a profité de cette occasion pour interpeller les dirigeants du pays à suivre l’exemple de Guy Loando afin de booster l’innovation technologique congolaise et de donner des possibilités aux Congolais d’avoir une industrie avec des produits fabriqués au Congo et consommés par les Congolais eux-mêmes et à l’étranger.

Pour Thérèse Kirongozi, cet acte du Ministre Guy Loando Mboyo est louable car il symbolise un soutien à la création d’emploi pour les jeunes ingénieurs congolais florissants :

 

‹‹ Les villes de Mbandaka et Boende sont en expansion et donc il y a la sécurité routière qui doit s’en suivre. Son excellence Guy Loando a montré un bel exemple, au lieu d’aller chercher les feux de signalisation d’autres pays, il s’est plutôt penché sur l’innovation locale qui permettra de créer la richesse mais aussi l’emploi pour les jeunes ingénieurs que nous encadrons ››, a dit Thérèse Kirongozi.

Notez que Thérèse Kirongozi est une ingénieure de formation en électronique industrielle. Cette jeune femme entrepreneure de 45 ans fait savoir que son plus grand soucis est de voir les habitants de la RDC consommer la technologie des filles et fils du pays, non seulement de Women’s Technology mais aussi d’autres chercheurs de la République Démocratique du Congo.

‹‹ Voir le robot roulage à Mbandaka poussera la jeunesse à créativité, comme une fille qui a fabriqué un petit robot à Goma parce qu’elle avait vu le robot un jour. Le travail que nous faisons ne joue pas seulement le rôle de régulation mais aussi sert à stimuler les jeunes dans la culture de l’innovation et la créativité dans le domaine de la nouvelle technologie ››, a-t-elle martelé.

 

Thérèse Kirongozi a également fait savoir que l’idée pour elle et les membres de Women’s Technology est de viser l’industrialisation de la RDC et dans cette optique le client potentiel c’est l’Etat congolais : ‹‹ C’est lui qui doit fournir plus de commande car il y a la richesse , il peut commander même 400 robots roulages et cela permettra de créer l’emploi, des richesses et donc une réelle industrie. En créant avec l’intelligence locale de l’emploi, nous calmerons le chômage ››, a interpellé, Thérèse Kirongozi.

Signalons que les robots roulages achetés par Guy Loando
fonctionnent avec une autonomie de 24 heures sur 24 et sont auto-rechargeables
grâce aux panneaux solaires qui y sont intégrés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *